Rencontre avec Eva André, notre Ambassadrice

Découvrez notre interview pour en savoir davantage

Qu’est-ce qui t'as poussé à pratiquer ce sport à haut niveau ?

- J’ai découvert l’apnée un peu par hasard ! En 2017, je pratiquais la plongée bouteille et je suis tombée amoureuse d’un apnéiste. Il avait l’air passionné par ce sport, il m’a proposé d’essayer. J’ai adoré. J’ai vite réalisé que j’avais des facilités, alors j’ai commencé à m’entrainer régulièrement. L’appétit de profondeur et de performances ont suivi très naturellement !

As-tu un modèle, une personne qui t'inspire pour bâtir ta carrière sportive ?

- Un parcours que j’admire beaucoup est celui de Julie Gautier. C’est une ancienne championne, aujourd’hui réalisatrice sous marine. Elle offre au grand public des images sublimes de l’apnée, de la biodiversité marine, et de manière très singulière, de l’élément liquide. La performance en apnée n’est plus une fin en soi mais un moyen d’offrir au monde une part de la beauté marine, et c’est un parcours qui m’inspire beaucoup. J’espère, par le biais de la performance, capter des moments, des sensations, des rencontres aquatiques, qui ne seraient pas accessibles autrement.

Eva André compétition

Comment gères tu le stress ou la montée d’adrénaline des grands jours ?

- Je suis naturellement très stressée. En compétition, et plus largement tout au long de la saison, c’est un trait de caractère que je dois apprivoiser pour ne pas qu’il me paralyse. Il s’agit de reconnaitre le moment où le stress de la performance (naturel et bénéfique), se transforme en peur. Si c’est le cas, alors c’est que je ne suis pas prête et je plonge moins profond. Si il s’agit du stress lié à la performance, alors je m’en imprègne à 100%, j’essaye de mémoriser les sensations pour me faire de beaux souvenirs. Car c’est aussi ces sensations d’adrénaline qui aident le corps et l’esprit à se concentrer et à faire de belles plongées.

Eva André apnée profonde

Pourquoi as-tu choisi Roches Marines pour t'accompagner pendant la saison 2022 ?

- Tout d’abord, j’ai eu un très bon contact avec les équipes. C’est très important pour moi de travailler avec des gens avenants et passionnés. Cela fait sens de m’associer à une marque qui travaille autour du bien-être à travers le prisme de la vie marine. De plus, le développement de Roches Marines se fait dans le cadre d’une exploitation raisonnée des ressources et c’est selon moi la clé de tout. Cela traduit notre passion et notre amour commun pour les océans.

Que t'apportent les produits Roches Marines ?

- Je consomme beaucoup de magnésium, de spiruline et de phycocyanine. Le magnésium est une vraie béquille pour l’équilibre nerveux et la gestion du stress. La phycocyanine et la spiruline m’aident à bien récupérer après les séances de sport ou d’entrainements en mer. De manière plus générale, j’accorde une grande importance à mon alimentation. J’essaye de manger le plus varié et le plus sainement possible. Tous les compléments alimentaires comme les omégas trois ou le collagène marin par exemple, sont de vrais atouts sur le temps long pour être en forme.

Eva André Roches Marines

Quelles sont tes peurs ?

- Très sincèrement, j’ai peur de ne pas être à la hauteur. Jusqu’à l’année dernière, je pratiquais la compétition discrètement dans mon coin. En choisissant de me professionnaliser, je suis forcement un peu plus exposée. Lorsque tout va bien, c’est facile, mais je ne saurais pas comment gérer l’échec si celui ci se présentait.
Je pense que ce sont des peurs assez communes lorsque l’on se lance dans un projet quel qu’il soit. J’apprivoiserai cela avec l’expérience !

Eva André apnéiste

Ton plus beau souvenir dans ce sport, une anecdote liée ?

- Les championnats du monde ont été pour moi une expérience humaine hors du commun. Et même si cela parait être un sport individuel, nous tissons des liens très puissants entre co-équipiers. Lors de ces championnats, une amie à moi, Marine Simonis, avait fait une annonce qui la plaçait deuxième sur le podium à condition de réussir sa plongée. Pour ne pas être stressée et perturbée par les annonces des autres, elle avait fait le choix de ne pas regarder la « start list ». Elle ne savait donc pas qu’elle concourrait pour la médaille d’argent. Nous avons tous gardé précieusement le secret durant une nuit et une matinée entière. Pour vous dire, nous avions même confisqué son téléphone. Elle avait ordre, sur la plateforme, de ne pas enlever ses écouteurs. Ainsi elle était pleinement concentrée sur sa plongée, et non sur la perspective de podium qui je pense l’aurait liquéfiée ! Je l’ai accompagnée, jusque sur le câble de performance, jusque dans les dernières secondes de sa préparation. C’était un moment de partage très intense. Lorsqu’elle s’est élancée, j’en ai presque pleuré d’émotion. J’avais hâte qu’elle remonte pour lui dire qu’elle était, pour son premier championnat, médaillée. Malheureusement, le courant, très fort ce jour là, ne lui a pas permis de valider cette belle performance. Nous gardons malgré cela un beau souvenir de cette matinée.

Quels sont tes projets, tes perspectives sportives ?

- Cette saison, je m’attaque au Vertical Blue ! C’est une très belle compétition aux Bahamas qui réunit les plus grandes pointures de l’apnée. C’est dans ce trou bleu de 200m de fond que sont battus tous les records du monde. C’est aussi une compétition qui dure plus de dix jours ou chaque athlète a la possibilité de plonger six fois. Cela laisse donc la place aux annonces un peu plus engagée. J’ai vraiment hâte !


Nous souhaitons le meilleur à Eva pour ses prochaines compétitions.
Pour suivre notre collaboration et ses performances, abonnez vous à notre page Instagram.

Economisez 15%

Profitez de 15% de réduction en vous inscrivant à notre newsletter

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez

-15% sur votre prochaine commande